marianne-malone

Après avoir obtenu un diplôme de philosophie à l’université libre de Bruxelles, Marianne avait très peu d’idée sur son orientation professionnelle. C’est un contrat d’assistante en français dans une prestigieuse école privée qui l’a conduite à Londres où elle décida de rester, tombant sous le charme du rythme vrombissant de la ville et des opportunités qu’elle offrait.

Après avoir suivi des cours de secrétariat et trouvé un premier « vrai travail » dans une agence d’état, elle rejoint Europa Nostra, une organisation à but non lucratif spécialisée dans la protection du patrimoine architectural européen, puis s’engagea dans un projet d’un an pour la fondation Joseph Rowntree. Pourtant, la cuisine et gastronomie l’attiraient déjà. « Ma mère est une cuisinière fantastique, elle peut préparer un repas pour 12 sans sourciller. Moi je suis plutôt une improvisatrice, j’adore préparer des repas pour 2 ou 3 personnes. Le dressage est mon point fort. Et aussi les glaces maison ! »

C’est Olivier Dubuquoy qui donna à Marianne son premier emploi dans l’alimentaire et le vin. Elle débuta au sein de l’équipe de relations publiques de la Sopexa aux UK, et devint chef de groupe du secteur fruits et légumes. Au fil des années, elle travailla pour la plupart des campagnes média et hors média pour la pomme Crunch, Pink Lady, Lesieur, les fruits d’été, la mâche nantaise, l’huile d’olive. Elle géra aussi des crises alimentaires, dont le scandale de la vache folle et la grippe aviaire.

Après une quinzaine d’années passées à la Sopexa elle où elle avait pris la direction du département food, Marianne décida de s’envoler vers de nouvelles aventures, à son compte et en association avec son mari, journaliste TV dans le domaine de la technologie. Ensemble ils produisent des newsletters et des conférences sur les salons internationaux comme le MIPCOM ou le MIPTV de Cannes. Marianne travailla également pour Fine Italian Foods, importateur italien aujourd’hui groupe Castello. Elle organise également régulièrement des séminaires marketing et communication pour le ‘Chartered Institute of Public Relations’ britannique.

Découvrez le blog de Marianne : www.theroadtoataraxia.wordpress.com. Elle y parle de gastronomie et de la vie sur la petite ile grecque de Lefkas où elle a rénové une vieille maison en haut d’une colline. L’ataraxie en philosophie grecque ancienne, c’est l’absence d’inquiétude, la sérénité. Et c’est aussi le nom du vin sud-africain favori de Marianne. Preuve que dans la vie, la philosophie et la gastronomie se rejoignent bien souvent !