chatbot

60 milliards de conversations se déroulent chaque jour sur Facebook Messenger, et autant bientôt sur WhatsApp, Twitter et autres réseaux sociaux qui vont ouvrir leur messagerie instantanée. Un chatbot vous permet d’être là où se font les conversations et de les gérer de manière industrielle mais incroyablement personnalisée. Sans forcément entrer des schémas complexes de robotisation de la relation client, vous pouvez déjà facilement opter pour des chatbots d’activation et donner une seconde vie à vos contenus existants.

Les consommateurs veulent pouvoir converser avec les marques sans effort, sans contrainte et obtenir instantanément des réponses sur un mode conversationnel. Comme ils le font avec leurs amis ! Les conversations dans les applications de messagerie représentent déjà aujourd’hui la majeure partie du temps passée sur le smartphone. Si les chatbots ne représentent aujourd’hui que 5% des relations aux marques, 80% des interactions devraient s’effectuer grâce à des bots à horizon 2020, selon l’étude du cabinet Forester. Il s’agit donc bien plus que d’un effet de mode.

On peut distinguer aujourd’hui plusieurs familles de chatbot qui nécessite des logiques de recherches et d’investissement plus ou moins conséquents : le chatbot de gestion de la relation client, le chatbot commercial, le chatbot expérientiel. Dans cette dernière catégorie, l’idée est toujours que le bot puisse trouver des contenus pertinents face au sens qu’il aura tiré des phrases de l’utilisateur, mais avec une expérience de marque qui peut être plus « cadrée », et donc moins coûteuse en production. Une bonne raison de faire un premier pas dans le monde merveilleux de la messagerie instantanée !

Voici 4 exemples de chatbots d’expérience de marque Food&Wine sur Facebook messenger :

  • Lidl

A l’occasion de la foire a vin qui a démarré début septembre, la marque proposer de tchater avec Balthus, le chatbot sommelier qui vous conseille les meilleurs vins en fonction des goûts et des envies

lidl-chatbotlidl-chatbot-2

  • Daddy

La marque de sucre Daddy a mis en place un chatbot ‘SOS confiture’, dont la vocation est de promouvoir le sucre spécial confiture et aider le consommateur à réussir ses recettes. En réalité, il s’agit d’une FAQ sous forme interactive et le niveau de personnalisation et de réponse est très limité. L’expérience est un finalement un peu décevante.

daddy-chatbot

  • Schwartz

Cette marque d’épice britannique propose mieux qu’un moteur de recherche de recettes : un chatbot qui suggère des idées recette en fonction d’ingrédients disponibles dans le frigo. Une façon maline d’inscrire les produits de la marque dans le quotidien.

schwartz-chatbot

  • Jamie Oliver

Même les grands chefs succombent aux chatbots. Jamie Oliver vient de lancer le sien à l’occasion du lancement de son dernier livre de recette. Le chatbot incite l’internaute à interagir avec Jamie via des emojis, avec à la clé la découverte des recettes du chef star.jamie-oliver-chatbot

Aujourd’hui, 50% des Français aiment déjà les chatbots. Ils répondent à un besoin de plus de simplicité, conséquence des points de contact foisonnants avec les marques. Et en prime, vous récoltez et pouvez exploiter toute la data autour des conversations de vos clients ou de vos prospects à des fins opérationnelles.