foodvisor-logo_960x440

Nous avons récemment évoqué la tendance Food Tech qui consiste à contrôler son alimentation avec l’aide de l’intelligence artificielle. Il était maintenant temps d’en faire l’expérience…

JOUR 1- CHOISIR L’APPLICATION ET DEMARRER L’EXPERIENCE

C’est l’heure de la rencontre avec Foodvisor, l’application qui détecte le contenu de votre assiette et en produit l’analyse détaillée sur simple photo. Grâce à un dispositif de suivi intelligent, Foodvisor promet d’améliorer votre rapport à  la nourriture. Leur mascotte est un petit avocat, symbole du bon gras. C’est parti !

1

Nous choisissons l’option « Perdre du poids ». L’objectif d’apports caloriques par jour est très précis et doit être bien réparti entre lipides, glucides, protéines et fibres. Pour comptabiliser et monitorer l’ensemble, il suffit juste de prendre en photo son assiette, et l’intelligence artificielle s’occupera du reste !  Premier problème avec le thé du matin : Foodvisor y détecte un crottin de chèvre.

2

Pas davantage de succès avec un bol de porridge. Il faudra tout rentrer manuellement. Cela prend du temps, l’application remercie de contribuer à l’enrichissement des données…
JOUR 2 – SUITE ET FIN DE L’AVENTURE

Comme la veille, l’application ne reconnait pas nos plats. Le paramétrage manuel devient source de stress : peur d’oublier un ingrédient, aucun moyen de vérifier le poids exact des lentilles dans la salade composée, quelle quantité d’huile dans la vinaigrette….

 Quelques heures plus tard, nous recevons ce message bien à propos :

3

Il faudrait donc en faire des petits tas d’ingrédients à la fourchette… De notre point de vue, c’en est trop.

Nous décidons de ne plus user nos batteries, d’abandonner la quête de perfection nutritionnelle, et de rester indulgent envers le gourmand qui sommeille en nous !